Le désert d’Atacama

Le désert d’Atacama

Situé au nord du Chili, il s’agit du désert le plus sec au monde. Certains endroits ne recoivent qu’un millimètre d’eau par an. Vous l’aurez compris l’eau est précieuse ici. Des affiches nous rappellent qu’il ne faut pas la gaspiller, les douches doivent être express ! La journée le soleil tape fort et la nuit les températures baissent, la veste est la bienvenue.

Ici la « saison des pluies » dure une quinzaine de jour durant le mois de Janvier / Février.

Ce désert est coincé entre la fosse océanique et la cordillère des Andes. On y trouve une ligne volcanique entre le Chili, l’Argentine et la Bolivie. Les volcans culminent autour de 6000m d’altitude et sont recouverts de neige, lorsqu’il y a des précipations. Mais aussi des lagunes aux couleurs incroyables, des geysers, des vallées… ! ❤ Un vrai coup de coeur pour nous, un peu moins pour notre porte feuille ! Mais tant pis !

San Pedro de Atacama

Situé au milieu du désert, à 2300m d’altitude, San Pedro est un village composé de centaines d’agences d’excursions, de restaurants, d’une belle église. Les rues en terre, ainsi que des maisons en pierre et terre rouge/rose ou blanc lui donne du charme. 🍏C’est ici que nous mangerons la pomme la plus chère vue jusque là ; plus de 1€, et elle n’avait même pas un meilleur goût que les autres ! 🍎 L’eau du village est salée et est chargée en arsenic, provenant des cendres du volcan, il faut donc acheter des bidons de 6L, pour notre consommation.

Étonnamment cet endroit hostile a été peuplé au alentour de 500 av. J-C. Ils vivaient d’agriculture et d’artisanat et échangeaient avec la Bolivie et l’Argentine. Au XXeme s., 2 soufrières étaient exploitées, mais ont fermé par manque de rentabilité. Aujourd’hui le tourisme est l’activité quasi exclusive du village.

En effet, nous nous retrouvons ici pour le week-end de Pâques. Argentins et Brésiliens accourent ! Les rues sont remplies, les bars mettent la musique à fond et font le plein et les sites à visiter sont bondés. Mais cela n’enlève en rien le charme de ce lieu !

Église de San Pedro (XVIeme s.), en brique d’adobe (argile et paille).

Les Geysers du Tatio

Situé à 4300m d’altitude, au niveau de la cordillère des Andes. El Tatio signifie « le grand père qui pleure » et fait référence à la montagne en face, avec un visage de vieillard, dont les larmes coulent lors de la fonte des neiges.

Le site compte 80 geysers, certains en continue, d’autres cycliques. Il s’agit du 3eme plus grand site après celui de Yellowstone aux Etats-Unis et la vallée des geysers en Russie.

Le départ est donné à 5h du matin, afin d’avoir la meilleure visibilité, lorsque la différence de température est la plus ample. Ce matin là nous aurons -7°C. La fraîcheur sera vite oubliée par le petit déjeuner gargantuesque préparé par notre guide Florenzio. Petite omelette au fromage mise dans du pain avec du jambon et encore du fromage, des graines, des biscuits, des gâteaux, du maté de coca, jus, café… Un délice !

Ancienne station géothermique destinée à la production d’électricité, abandonnée en 1974, suite à l’incapacité de maitriser l’énergie produise.

Ensuite direction une piscine naturelle. Le plus dur, se déshabiller, puis ensuite se réhabiller… L’eau est à 29°C, l’air avoisine les 0°C, maintenant que le soleil est sorti. Dans l’eau on entend « c’est chaud, c’est froid… » selon les failles avec la sortie de l’eau chaude . Petit bain bien revigorant ! 👙

Sur la route du retour, les paysages sont à couper le souffle ! Nous croiseront les premières vigognes du voyage. Il s’agit du plus petit des camelidés du continent sud américain. Il pèse environ 40kg et est protégé. Cet animal ressemblent au guanaco (le guanaco à le museau noir et vit entre 0 et 3000/3500m d’altitude), la vigogne vit à partir de 3000/3500m. Nous verons aussi, des canards andins, des vizcacha (espèce de lièvre), des flamants roses…

Au loin la Bolivie et toute la chaîne volcanique.

Village de Machuca

Village de 5 habitants et son église.

Lors de la sédentarisation des peuples, les hommes ont commencé à cultiver et à apprivoiser les animaux. Ils ont donc regroupé les guanacos et les vigognes, qui se sont naturellement reproduit.

Guanaco + vigogne = lama.

Aujourd’hui le lama est elevé pour sa laine et pour sa viande, de très bonne qualité et non grasse. Nous n’avons pas eu le coeur de la goûter, nous préférons les voirs gambader dans les prés. Ils ont des pompons de couleurs aux bout des oreilles, mis lors d’une fête traditionnelle.

Vallée des cactus vers Guatin

Le cardòn est un cactus qui peut atteindre 7m de haut et 70cm de diamètre. Il grandit de 2cm par an et met 50 ans avant d’avoir sa première fleur !

Vallée de la Lune – n°1

Ce lieu évoquent les paysages lunaires, avec l’absence de faune et de flore. Le mouvement particulierement intense des plaques tectoniques dans cette zone, ont fait ressortir différents mineraux et métaux depuis le coeur de la terre. Cette vallée a été modelée pendant des millénaires par l’érosion de l’eau et du vent.

Nous n’en garderons pas un souvenirs inoubliable… Explication !

En fin de journée nous partons avec un bus. Le ciel commence à se voiler méchamment et le tonnerre raisonne au loin… Notre guide n’est pas très rassuré ! En effet, ici rien ne dépasse et nos téléphones attirent la foudre. Voilà la pluie qui arrive ! ⛈ Après avoir vécu dans les Vosges, on ne va pas se mentir, endroit relativement humide… Puis avoir passé 15 jours dans le sud du Chili, assez humide également, nous voilà dans le désert le plus sec au monde…. avec la pluie ! 😐 Le tonnerre continue de plus belle et le parc fini par interdire l’accès… Nous en aurons visité les 1/3.

Cavernas

Grottes sculptées par l’érosion où on s’engouffre à l’intérieur pour ressortir plus haut.

Las tres Marias

Représentation de 3 vierges. De gauche à droite : une agenouillée (la tête est tombée, on dirait plus une grenouille à présent 🤔), la deuxième les mains en l’air ouvertes et la dernière en train de prier.

Couché de soleil sur la vallée

Vallée de la Lune – n°2

2eme tentative 3 jours plus tard, en vélo cette fois-ci ! Le vélo de Max a les vitesses qui sautent. Sur le plat ca fait une fin, mais en montée… Après une négociation du tarif d’entrée pas facile, mais on y est quand même arrivé (bah oui la première fois on a payé plein pot pour y rester 1h30..), nous voilà dans la grimpette. Max terminera à pied à cause du vélo défectueux ! Il n’était donc pas des plus sensible au coin, qui renommera d’ailleurs « la vallée de la nulle  » ! Les paysages sont quand même beaux, mais dommage qu’il y ai autant de monde !

Valle arcoiris

Signifie vallėe arc-en-ciel. Des superpositions de roches de couleurs rouges, jaunes, vertes, brunes, blanches selon la compositions des roches. Si on avait plus suivi nos cours au lycée, on aurait pu vous en parler plus en détail… 😕

Pétroglypes de Hierbas Buenas

Cet endroit était une halte de transhumance entre les terres et l’océan, pendant des millénaires. Des pétroglyphes (gravures sur pierre) sont visibles sur des formations rocheuses de tuf. On y trouve différents styles et époques (+ ou – 1500 av. JC jusqu’à aujourd’hui…) :

● Motifs zoomorphes (représentations d’animaux) :

● Motifs anthropomorphes (personnages humanoïdes)

● Motifs géométriques :

Les premières peintures, de couleurs rouges, sont présentes ici. Le rouge était la couleur la plus présente dans la nature (roches rouges).

Lagunes Altiplaniques

Départ à 7h, de nouveau avec Florenzio notre guide. Florenzio qui refuse du jus au petit déjeuner en répondant, « je ne bois que du vin » ! Chacun son truc ! 🍷

Laguna de Chaxa

Situé au coeur du Salar d’Atacama, 3eme plus grand après Uyuni en Bolivie et Salinas Grandes en Argentine. Cette lagune fait partie de la réserve nationale « Los Flamencos ». 3 espèces de flamants sont présentes. Nous aurons la chance d’être les premiers sur le lieu et d’observer ces oiseaux, avant l’arrivée d’une orde de mini-bus bondés, faisant fuir les flamants un peu plus loin.

On aime bien les animaux, alors on va vous en parler ! 👍

Les flamants font partis des oiseaux les plus anciens. Longtemps chassés pour leur viande, plumes ou les oeufs, c’est au XXème s. que l’intérêt pour sa protection et conservation est né.

Ils se nourrissent par filtration avec leur bec, de petits crustacés, mollusques, insectes et microalgues, qu’ils trouvent dans les eaux des salines salées. Le nid est préparé avec les materiaux trouvés sur place et ressemble à un nid de béton blanc. Le mâle et la femelle couvent durant l’été pendant 27 à 31 jours.

Sur la route, nous aurons en image l’effet du magnétisme. Moteur coupé en bas d’une petite côté, le mini-bus a remonté la pente…🤔

Village de Socaire

120 habitants et 2 églises en pierre taillée avec toit de chaume. Ancienne culture en terrasse.

Laguna Miscanti et Miñique

Toutes les 2 formées il y plusieurs milliers d’années par l’éruption du volcan Miñinque. Ces lagunes attirent les animaux pour se nourrir et s’abreuver.

Le tropic du Capricorne

Le chemin des Incas

Le chemin Inca est un réseau de route (de 22500 kms), reliant Santiago du Chili à Quito en Équateur. Il a été crée sous l’empire Inca pour relier les différentes province à pied. Les routes convergent vers l’ancienne capitale Inca, Cuzco (signifiant nombril).

Village de Toconao

Salar de Tara

Départ à 8h30 de San Pedro. Nous croisons une deneigeuse… nous sommes dans le désert ! Notre nouveau guide Felipe est spécialiste du Salar, il ne fait plus que cette excursion depuis 5 ans. En lisant les commentaires sur Internet, nous nous rendons compte qu’il s’agit du Sébastien Loeb décrit… A suivre !

La route est fermée à moins de 10 kms de San Pedro. Pour cause, la neige qui est tombée pendant la nuit au sommet (d’où la deneigeuse!). Au lieu de prendre le petit dej au pied du Volcan Licancabur, c’est sur un chemin en terre au bord de la route qu’il sera servi ! Au menu petit dej français, avec bonnes baguettes, confiture et beurre.

Une fois la route réouverte, Felipe semble vouloir rattraper le temps perdu et nous voilà à l’ascention du col à fond ! Le Paso Jama culmine à 4823m d’altitude. Il est le 2eme col le plus haut d’Amérique du Sud (après celui au Pérou qui culmine à 4900m). Passage à côté de la douane Bolivienne. Puis arrivée au sommet avec vue imprenable sur Agua Caliente et les formations rocheuses. Nous nous trouvons en plein milieu de la caldera (cratère d’un volcan enfoui).

Cerro Zapaleri, marque la triple frontière Chili, Bolivie et Argentine à 5653m d’altitude.

Cette excursion est possible uniquement avec guide, car aucune route, ni signalisation sont présentes ! Et voilà notre Felipe, qui nous annonce qu’il faut avoir confiance en lui, que ça va sauter! En effet avec une petite pointe à 80km/h ça peut secouer ! Nous imaginons la tête de nos mamans en train de lire ces lignes 🙃 !

Nous voilà au beau milieu de l’Altiplano !

Cathédrale de Tara

Lave en fusion figée par les glaciers, puis sculptée par l’érosion.

Salar de Tara

Flamants, canards dans l’eau et vigognes allant s’abrever. Chululo creusant des trous partout… Endroit magique à 4300m ! Nous aurons notre déjeuner servi ici : tacos avec guacamole (un incontournable ici), maïs, tomate, poulet, légumes revenus… ici tout à plus de saveur !

Monjes de la Pacana

Le gardien du Salar

Nous l’avons gardé pour la fin de journée afin de bénéficier du meilleur ensoleillement, au final nous aurons la neige.

Lagune le long de la route

Volcan Licancabur

 

Publicités

Un commentaire sur « Le désert d’Atacama »

  1. Coucou,
    Le bus a remonté la pente ?!!
    Sinon vous savez ce qu’est la petite marmotte noire qui sort la tête ?
    Les paysages sont gigantesques et magnifiques ! vous avez dû vous sentir petits…

    Bisous à tous les deux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s