Parc National de Torotoro ❤

Après une nuit bien agitée en bus (nous avons l’impression de revivre les transports en Asie), nous voilà frais débarqués à Cochabamba à 6h du matin. Nous sautons dans un taxi qui nous dépose au mini bus pour Torotoro. Après un peu moins d’une heure d’attente et avoir bu un jus de pomme chaud au quinoa (ce n’est pas la meilleure chose dégustée durant le voyage), nous voilà partis sur une route non asphaltée, avec le siège de Max droit comme un « i ». Bien entendu le mini-bus est chargé à bloc, avec roue de secours sur le toit ! Au bout de quelques kilomètres, première pause. Le chauffeur démonte la roue… Problème de frein. Puis la remonte et c’est reparti. Deuxième pause pour le déjeuner du chauffeur. Nous aurons mis 5h pour parcourir 126 kms.

Torotoro est un petit village pavé et les gens y sont adorables. Après qu’Elo se soit étalée de tout son long devant une porte et qu’une gentille dame vienne nous voir, c’est finalement dans son auberge que nous dormirons.

Canyon de Torotoro

Petite balade avec guide obligatoire le long du canyon puis descente 200m plus bas. Il nous propose une baignade que nous refusons compte tenu de la température de l’eau…

En remontant vue vertigineuse sur le canyon.

Le parc regorge de fossiles marins et de traces de dinosaures figées dans la pierre. Une première pour nous.

Nous terminons la balade dans la nuit, ce qui donne encore plus de mystère au lieu !

On vous l’accorde, il faut pas mal d’imagination avec les photos… Ils se dirigeaient vers le nord, certains ont dérapés, des grosses pattes, des petites pattes… impressionnant !

Ciutad de Itas

Nous partons à 8 (un couple de français, un couple de bolivien, nous, le guide et le chauffeur) sur une piste de 20kms que nous parcourons en presque 2h.

Cet endroit situé à 3600m, a été sculpté par la mer au temps des dinosaures. Première balade à cette altitude pour nous…

Nous aurons droit à une petite partition de flûte traditionnelle dans une grotte jouée par notre guide. Le guide nous offre ce beau moment et fait en même temps un cadeau à la Pachamama (qui est la « Terre Mère » et qui très importante dans leur culture). Ce morceau était tellement beau que c’est décidé nous nous achèterons une flûte !

Caverna de Umajalanta

Après un pique-nique sous un soleil de plomb, nous voilà parti pour l’exploration de la grotte. Équipés de casque et frontale, nous entrons dans les entrailles de la terre. La premiere chose qui nous marque est le fait que toutes les stalactiques présentes sont séctionnées. Notre guide, nous explique qu’il y a seulement 20 ans que la grotte est protégée par le Parc National et qu’avant cela tout le monde venait et repartait avec sa stalactique sous le bras… original comme déco ! Heureusement pour nous certain endroit sont encore intacts. Le lieu est magnifique et c’est bien la première fois pour nous que nous pouvons parcourir une grotte pendant plus de 2h. Notre guide, avide de sensations, nous emenera dans les endroits les plus étroits à notre demande ! Un moment riche en experiences !

L’arbre de pierre

Voilà pour nous le moment de reprendre la route en sens inverse. Notre chauffeur devait être pressé puisque nous mettrons 4h au lieu de 5h à l’aller pour rejoindre Cochabamba. Nous sauterons dans un taxi à 6 au lieu de 5, tous les 2 devant coincé à côté du chauffeur qui a avalé des feuilles de coca non stop durant plus de 30 minutes. On vous laisse imaginer sa joue !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s